Quelles alternatives matériaux pour les machines de thermoformage ?

Synerlink A-PET thermoforming and cutting technology available alternative for Form-Fill-Seal filler

Les attentes des consommateurs évoluent et les industriels sont confrontés à des demandes croissantes de recyclabilité et de réduction d’emballage. Ce mouvement illustre une tendance nouvelle de consommation qui s’oriente vers une alimentation plus saine, plus respectueuse de l’environnement et plus durable. L’évolution des réglementations européennes et de certains pays qui renforcent les mesures de recyclabilité des emballages va obliger l’industrie agroalimentaire à s’adapter dans les prochaines années.

Pour apporter une réponse à ces nouvelles demandes et plus particulièrement au marché des produits laitiers, les équipes Synerlink ont développé des solutions permettant l’utilisation de matériaux parfaitement adaptables à notre technologie FFS et répondant aux standards de qualité des emballages souhaités par les industriels. Plusieurs options s’avèrent efficaces pour équiper les nouvelles lignes et adapter les existantes. Actuellement la majorité des lignes sont équipées pour fonctionner avec du PS (Polystyrène), reconnu comme étant un matériau facile à thermoformer mais qui est actuellement difficilement recyclable, la filière n’étant pour l’instant pas réellement organisée.

Une des pistes explorées par les équipes R&D de Synerlink concerne le PLA (acide poly lactique), déjà utilisé aux USA et en Espagne et qui présente plusieurs avantages majeurs : il est biosourcé c’est-à-dire 100% d’origine naturelle réalisé souvent à partir de fibres d’amidon de maïs. Cependant c’est un matériau abrasif et difficile à couper, notamment en cas de faible épaisseur.

Les équipes R&D de Synerlink ont réalisé des essais sur tous les postes permettant ainsi d’adapter la machine aux contraintes liées au matériau PLA. Les résultats obtenus ont permis d’aider leurs clients à trancher et ainsi d’avoir un matériau qui répond aux standards de qualité d’emballage en se combinant parfaitement avec la technologie FFS.

Un autre matériau est envisagé : le PET qui présente également des avantages notoires. Le PET dispose d’une filière de recyclage déjà implantée pour bon nombre de packaging, notamment les bouteilles, et son prix à la tonne est bien inférieur à celui du PLA.

Les équipes Synerlink ont développé les solutions techniques permettant de découper et prédécouper qualitativement le PET. L’utilisation d’un PET transparent permet aux consommateurs de voir le produit, ce qui renforce son côté attractif en linéaire. Dans la recherche de supériorité produit, ce pot peut recevoir un opercule et un sleeve PET en faisant ainsi un emballage entièrement recyclable. Pour obtenir ce résultat, Synerlink propose aux industriels son expertise en matière d’intégration de lignes complètes. Synerlink a ainsi été retenu pour un projet de remplisseuse de pots PET, avec dépose d’un opercule PET et intégration d’un décor sleeve PET avec sa machine EL SLEEVE.

Plusieurs lignes Synerlink fonctionnent avec le matériau PET et le résultat est convaincant ! La transparence et la recyclabilité des pots PET permettent de conjuguer les besoins des industriels cherchant une alternative aux pots en PS et ceux des consommateurs sensibilisés au respect de l’environnement.